L’auto sabotage c’est quoi ?

L’auto sabotage c’est quoi ?


(Source : http://philosovie.com/)

Oui, mais…. Et si……. n’avez vous jamais eu l’impression de vous empêcher de vivre ce que vous aimeriez vivre ? De tout gâcher ? Une relation amoureuse, amicale, un travail, un projet, une oeuvre ? Vous arrive-t-il de ne même pas oser ? Oser aborder une personne, en quitter une autre, un travail, oser dire non, oser dire oui….  Entendez-vous cette voix qui vous dit que ça ne sert à rien, que vous ne serez pas à la hauteur, qu’il ne faut pas faire confiance, ce critique intérieur qui juge, vous parle mal vous dévalorise…. Alors bienvenue chez celles et ceux qui font de l’auto sabotage, qui abritent un saboteur fou, une plaie, une sorte de pervers narcissique qui vous coupe de vous-même et des autres. Essayons de mieux comprendre ce mécanisme infernal pour mieux s’en libérer.

L’auto sabotage c’est quoi ?

Il s’agit de la somme des comportements, pensées, habitudes et attitudes conscientes et le plus souvent inconscientes qui vous éloignent de la vie dont vous avez envie. Malgré les profonds désirs de vivre une vie épanouie avec soi-même et les autres, les personnes qui souffrent de l’auto sabotage créent exactement le malheur qu’elles voudraient tellement pourvoir s’éviter. Leurs comportements, leurs réactions, leurs attitudes provoquent l’échec, la frustration, la déception et l’incompréhension. Ces comportements nocifs et délétères à plus ou moins long terme se répètent, la personne s’étonne d’attirer à elle toujours les mêmes personnes, les mêmes évènements et de vivre les mêmes échecs et déceptions. C’est la loi de l’attraction dans ce qu’elle a de plus désagréable à vivre !

Sommes nous tous atteints ?

Je crois que oui (désolé !),  du moins pour une grande majorité. Je crois que nous sommes tous capables d’identifier dans un domaine de vie ou un autre que nous ne sommes pas à l’aise ou souvent en échec. Le couple, la famille, le travail, l’argent, la santé… De plus nous avons tous tendance à nous juger, nous critiquer douter de notre potentiel, certaines de nos croyances nous limitent qu’on le veuille ou non. Cela semble logique puisque nous avons été jugés, critiqués et parfois même dévalorisés depuis notre enfance ! Une personne dont l’estime de soi est suffisamment haute saura ne pas laisser trop de places à ces parties d’elle-même qui essaient de la réduire à peu de chose et de la faire renoncer… Mais pour ceux qui manque de confiance en soi, d’estime de soi,  l’auto sabotage, il faut bien le reconnaitre, sera plus difficile à maitriser. Certains ont conscience de ces mécanismes et s’en veulent de ne pas arriver à les dépasser et d’autres, n’ont pas encore réaliser que leurs échecs viennent de leurs comportements et attitudes inconscientes, ils  s’en veulent aussi de vivre toujours les mêmes situations ou ne pas vivre la vie dont ils ont envie.

À l’origine de l’auto sabotage

Une fois n’est pas coutume, durant l’enfance, l’éducation, l’influence des adultes et de la société en général aura joué un rôle primordial dans la capacité à s’auto saboter. Les injonctions, les petites phrases assassines, les blessures émotionnelles, les troubles de l’attachement, la dévalorisation, la critique et j’en passe auront évidement conditionné votre personnalité donc vos comportements et réactions. Des psychologues de renom ont très bien clarifié cela, je pense notamment à Bowlby, Jeffreys Young et bien d’autres dont je vous parlerais bientôt. Quoi qu’il en soit il est évident que les comportements d’auto sabotage bien qu’inconscients la plupart du temps sont inspirés des blessures du passé. Lise Bourbeau parle des blessures de rejet, d’abandon, de trahison, d’humiliation… Ces blessures sont actives et réactives et notre inconscient souhaite nous préserver des souffrances qu’elles peuvent réveiller. Il fera ce qu’il faut pour nous préserver quand bien même « il nous fera avoir » des comportements destructeurs et donc contre-productifs !

Lire la suite de l’article sur l’auto-sabotage

 

Il est 1 commentaire

Ajoutez votre commentaire