Comment sortir de votre zone de confort ?

Comment sortir de votre zone de confort ?


(Source : https://www.reussitepersonnelle.com)

Ce qu’on appelle traditionnellement la zone de confort, c’est cet ensemble d’activités, d’habitudes ou de comportements qui vous sont familiers et dont vous n’osez sortir par peur des jugements extérieurs ou de l’échec.

Évidemment, la zone de confort vous limite dans votre propension à faire de nouvelles expériences et vous confère une vision obtuse du monde qui vous entoure.

Sortir de cette fameuse zone de confort, c’est se donner les moyens de ne plus craindre l’inconnu, de satisfaire sa soif de connaissance et bien entendu, de se rapprocher du bonheur personnel. Voici quelques conseils pour y parvenir progressivement.

1. Des changements progressifs aux risques limités

Soyons réalistes, il n’est pas possible de remettre en question toutes nos valeurs, nos raisonnements ou nos avis d’une manière brutale.

Après tout, ce sont eux qui sont à la base de notre développement et qui ont influencé la construction de notre personnalité au fil des années.

Sortir de sa zone de confort ne signifie pas renier ce que vous êtes, ce que vous pensez ou ce que vous aimez : c’est se donner les moyens de faire de nouvelles expériences, sans se fier aux préjugés qui en découlent.

D’une manière quotidienne, il est alors tout à fait possible de développer votre curiosité et d’enrichir votre savoir, sans pour autant avoir à entrer en conflit avec votre mode de pensée.

Commencez par des choses simples, que vous pourrez effectuer à l’abri des regards, afin de prendre conscience que le fait de sortir de votre zone de confort est une démarche qui doit émaner de vous, avant de s’intéresser à ses probables effets sur votre environnement.

Écoutez des musiques qui ne vous ressemblent pas :

l‘éclectisme est une forme d’ouverture d’esprit qui vous permet de sortir de votre zone de confort.

Le fait d’écouter du hard rock si vous êtes fan de musique classique ne représente pas une infidélité face à vos valeurs ou à votre for intérieur.

Chaque jour, essayez de découvrir de nouveaux morceaux, de nouveaux artistes, sans vous demander préalablement si leur style de musique vous convient. J’ai pour cela une technique personnelle très efficace.

Rendez-vous sur Deezer, Spotify ou Groove Shark (ou tout autre site permettant d’écouter de la musique gratuitement) et entrez dans la barre de recherche le premier mot qui vous passe par la tête (l’anglais est alors recommandé, quoique pas obligatoire).

Il vous suffira ensuite de commencer une écoute attentive des chansons apparaissant sur la page des résultats.

Vous n’aimez pas un titre ? Passez au suivant jusqu’à réaliser que vous venez de tomber sur une perle.

Je fais moi-même cela de manière quasi quotidienne et ai largement développé ma culture musicale et me suis mis à écouter des morceaux pourtant classés dans des genres musicaux que je considérais avant, comme bien loin de mes valeurs personnelles (le hip hop notamment).

Cette manoeuvre, aussi simple soit-elle, procure une certaine satisfaction et prépare le terrain de manière à pouvoir sortir de votre zone de confort encore plus concrètement.

Faites de nouvelles expériences culinaires :

Dites non à vos fameuses pâtes au fromage que vous mangez un jour sur deux !

il est temps de découvrir de nouvelles saveurs et de mettre un peu d’audace dans votre cuisine.

Ouvrez-vous à la nourriture internationale.

Pour cela, rien de plus facile, rendez-vous sur des sites qui proposent des recettes qui diffèrent largement de ce que vous avez l’habitude de manger, cuisinez et invitez des amis pour rendre ce moment plus convivial.

Vous pouvez même planifier une journée « spéciale découverte » hebdomadaire afin de vous ouvrir l’esprit à travers vos papilles gustatives.

Un autre très bon moyen de sortir de votre zone de confort à travers la cuisine repose sur la recherche de recettes basées sur des aliments qui vous rebutent depuis toujours.

J’ai ce week-end mangé le meilleur gratin de chou-fleur de ma vie, alors que j’avais été traumatisé par ce légume dès ma plus tendre enfance par la cantine de mon école primaire.

Une expérience que je vous recommande vivement !

Ces changements d’habitudes peuvent paraître minimes, voire inutiles.

Pourtant, c’est en changeant votre propre perception de ce que vous appréciez, en élargissant vos connaissances et vos expériences, même dans les domaines les moins significatifs, que vous parviendrez à plus facilement appréhender l’importance de challenger vos barrières psychologiques et de vous ouvrir à l’inconnu.

Découvrir les autres conseils pour sortir de la zone de confort

Il est 1 commentaire

Ajoutez votre commentaire