[Une coach vous parle] J’ai embrassé mon ombre

[Une coach vous parle] J’ai embrassé mon ombre


(Source : www.histoiresdedependances.fr)

Merci à Stéphanie Grimoult, coach sur Caen, spécialisée dans la dépendance affective pour cet article que je publie. Stéphanie a créé un blog où elle fait part de son parcours à travers son témoignage mais aussi à travers deux personnages : une coach et sa cliente : Cassy.


En cette fin d’année et après en avoir fait le bilan, je souhaitais évoquer la part sombre qui sommeille en chacun de nous. J’ai pu, en 2016, observer tout son intérêt et profiter de la richesse de son enseignement.

La plupart d’entre nous partons à la conquête de la lumière, du merveilleux et du positif qui se trouve en nous. Cela constitue, bien sûr, une bonne chose mais cela peut nous priver de découvrir une partie de nous, pire de nous couper d’une part de notre potentiel.

t ce qu’on embrasse s’efface disait Carl Jung

Plus on se connaît, plus on s’accepte et plus on peut s’aimer

Plus nous nous aimons, moins nous dépendons du regard de l’autre ; moins nous confions à l’autre la responsabilité de notre vie ; moins nous cherchons l’assentiment de l’autre ; plus nous devenons autonome dans notre vie ; plus nous assumons nos choix ; plus nous sommes heureux avec nous mêmes.

En tant que dépendante affective en voie de guérison, et étant à l’écoute des signaux que m’envoie la vie, j’ai donc consacré une grande partie de cette année à l’exploration de ma part sombre. En effet, comme bon nombre d’entre nous, je m’étais jusque là attardée sur ma part « brillante », plus facile à regarder et à accepter. Il m’aura fallu rencontrer Darpan durant un de ses séminaires parisiens, au mois de mai, pour comprendre ce qu’il me restait à explorer…

J’ai réalisé à quel point j’étais dans la rétention et l’effort pour effacer cette partie de moi que je ne voulais voir. J’ai alors pris conscience que la vie ne mettait devant moi que des situations qui m’invitaient à aller voir « de l’autre côté ».

Or, afin d’atteindre sa complétude et de s’accepter pleinement, nous avons besoin « d’embrasser » nos zones d’ombres et notre côté sombre.

Deux voies se présentaient donc à moi : se confronter ou faire demi-tour

Tout d’abord, j’ai refusé l’évidence. J’ai lutté même à grand renfort de résistance qui m’épuisait et me freinait dans tout ce que je devais entreprendre.

Puis j’ai accepté de faire confiance à la vie et j’ai commencé à embrasser mon ombre.

Je me suis alors observée dans des situations et des comportements qui apeuraient ou énervaient mon entourage proche. Pendant cette période, toutes mes dépendances se sont accrues. Au début, comme beaucoup d’entre nous, j’ai culpabilisé. Puis, petit à petit, je me suis autorisée à être comme ça, sans contrôle. J’ai commencé à me pardonner d’être ce que j’étais car je me sentais plus authentique.

Cet épisode de ma vie m’a permis de me révéler davantage, de développer ma féminité et de l’assumer. Je suis étrangement devenue plus « magnétique ». Des tas de situations se sont éclaircies et débloquées, et ce, dans tous les domaines de ma vie.

J’ai mis la main sur une formidable source d’énergie

Un véritable état ressource que j’ignorais, voire que je refoulais, s’est présenté à moi. J’ai vécu des histoires hallucinantes qui auraient pu faire frémir un certain nombre d’entre vous, moi la première d’ailleurs ! Je me suis autorisée à être en colère et à vivre littéralement cette émotion. Et j’ai réalisé que tout cela aussi était MOI.

J’ai choisi la voie de la conscience pour traverser cette « épreuve » et j’ai découvert que j’étais en mesure d’exprimer tout ce qui me convenait, ou pas, de manière sincère et fluide. Moi, qui, d’ordinaire aurais ravalé tout ce qui me semblait « incorrect » (message dicté par mon driver « Sois parfaite »), j’exprimais, de manière assertive, tous les ressentis de ce que j’expérimentais. Un véritable apprentissage et une belle leçon de vie pour une dépendante affective qui a toujours peur de perdre l’autre sur une mauvaise parole.

C’est alors que je me suis sentie plus juste, plus vraie, plus entière

J’ai pu me libérer d’une relation extrêmement toxique pour moi, et ce, sans la moindre douleur et sans la moindre colère pour la personne en question. C’est d’ailleurs cette dernière qui m’a donné accès à cette moitié de moi que je gardais à distance et j’ai fini par comprendre pourquoi la vie la remettait sur ma route sans arrêt depuis plus de 2 ans. Avant, j’aurais pensé que cette synchronicité m’invitait à engager une relation sérieuse avec cette personne. Maintenant, je sais que ce signe était là pour me permettre de découvrir quelque chose d’important sur et pour moi.

Récemment j’ai fait la connaissance de deux hommes…la vie est généreuse !

Ils présentaient un comportement très différent. Les deux étaient très sympathiques et se sont lancés dans le jeu de la séduction avec la même énergie. Le premier était toutefois très différent de ce que j’avais pu connaître par le passé. Le deuxième me semblait plus familier dans son fonctionnement…

L’heure du choix est arrivée…

Et devinez lequel j’ai choisi ? … bien évidemment, celui qui me faisait reproduire le schéma que j’avais déjà connu à plusieurs reprises dans ma vie ! Grâce à cette période que j’avais observée, pendant plusieurs mois, durant le printemps et l’été 2016, j’ai pu réaliser très vite ce qu’il se passait et exprimer ce qui me traversait. Je m’attendais à une rupture franche et nette sans la redouter cette fois. Or cette homme a compris…

Et vous savez quoi ?

Durant cette période, j’ai eu des nouvelles ou aperçu cette fameuse personne aux côtés de laquelle j’avais pu découvrir mon côté sombre. J’aurais pu penser qu’il était temps que je revienne vers elle n’est-ce- pas? Cette fois, j’ai compris que ses apparitions étaient là pour me rappeler ce que je ressentais en sa présence et me permettre de faire le lien avec mes ressentis avec ce nouvel homme. Avec ce dernier, et pour la première fois de ma vie, j’ai pu (sans peur de le perdre) lui exprimer mes souhaits et mes limites. Je n’ai aucune idée de ce qu’il va se passer à l’avenir et je ne cherche pas à savoir. Ce que je sais est que cette relation reste la plus transparente et la plus respectueuse pour moi, comme pour lui, de toute mon existence.

Et mes dépendances dans tout ça ?

Elles se sont calmées toutes seules le jour où j’ai accepté d’être à moitié « ange » et à moitié « démon ». Certes, je ne sais pas encore si j’ai trouvé la personne qui pourra partager les bonheurs et les joies de ma vie mais je ne renonce pas. J’ai même maintenant mis la main sur l’énergie qui me donnera le courage d’essayer encore et d’avancer le cœur ouvert et sans amertume.

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous découvrir davantage. Je ne saurais que trop vous recommander de vous faire accompagner dans cette démarche si vous vous sentez l’envie de faire connaissance avec une part inconnue de vous.

Si toutefois, vous vous sentez prêts(es), je vous recommande un état de conscience permanent, une prise de recul et une remise en question régulière sur vos comportements et les situations que vous traversez. Je vous encourage à être particulièrement vigilants dans l’observation de la manifestation de vos dépendances éventuelles. Elles ne sont, bien sûr, pas obligatoires mais peuvent survenir. Et si cette période d’observation de ces phénomènes , en conscience,  vous permettait de commencer à vous libérer de certains comportements nocifs ?

Ce qui m’a portée dans cette étape importante réside, notamment, dans la pratique d’un exercice physique plusieurs fois par semaine…rien de compliqué mais une grande marche en pleine nature et dans le silence afin de faire le point et me recentrer sur moi et mes priorités. Et comme je le préconise dans bon nombre d’articles que j’écris, ou dans les formations que j’anime, bienveillance et tolérance envers soi-même doivent être de mise !

Cet article est certainement le dernier de l’année 2016 pour « Histoires de dépendances » et je souhaite sincèrement que l’ensemble des publications présentes sur ce site vous apportent quelques réponses sur votre évolution.

Je vous retrouve bien sûr, et avec beaucoup de plaisir, en 2017 et vous souhaite, en attendant, de belles fêtes de fin d’année !!!  😀

 

Pour me contacter, vous pouvez utiliser le formulaire « Contact » du blog et également mon numéro de téléphone : 06 33 67 52 63

Bien à vous

Stéphanie

Enregistrer

Il est 1 commentaire

Ajoutez votre commentaire